Actualité Auto

Un problème technique avec le moteur diesel 1.5 BlueHDi des marques du Groupe PSA

Les marques du groupe PSA (Citroën, DS, Opel et Peugeot), comme Toyota, font face à un problème technique en rapport avec le moteur diesel 1.5 BlueHDi. Il s'agit d'une défaillance de la chaîne des arbres à cames qui pourra engendrer son endommagement, voire sa destruction, a rapporté le site français d'actualité automobile, L'argus.

La même source a révélé que ce problème technique touchant le bloc 1.5 BlueHDi (DV5), inauguré en 2017, s’était déjà fait remarquer pour des soucis de grippage d’injection et de réservoir d’AdBlue sur la Peugeot 308 II phase 2.

En effet, une note technique interne envoyée aux concessionnaires des différentes marques précise que la défaillance de la chaîne des arbres à cames qui pourra engendrer son endommagement touche les blocs Euro 6.3 (ou Euro 6.D) produits depuis le 31 décembre 2019.

Selon L'argus, ce moteur a été fabriqué à plus d’un million d’unités en 2020, il équipe plus d’une trentaine de modèles des marques du groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS et Opel), ainsi que les utilitaires fabriqués pour le compte de Toyota. Ainsi, tous les véhicules fabriqués depuis le 31 décembre 2019 peuvent être touchés par ce défaut de fabrication.

Les véhicules concernés par ce problème sont :

- Citroën: C3 III, C3 Aircross, C4 III, C4 Cactus, C4 Spacetourer, C5 Aircross, Berlingo III, Berlingo III Van, Traveller et Jumpy.
- DS: DS 3 Crossback, DS 4 II et DS 7 Crossback.
- Opel: Corsa, Mokka, Crossland, Grandland, Combo, Combo Cargo, Zafira et Vivaro.
- Peugeot: 208 II, 2008 II, 308 II et III, 508 II, 3008 II, 5008 II, Rifter, Partner et Expert.
- Toyota: Proace City, Proace City Verso, Proace et Proace Verso.

Bien que ces modèles soient principalement disponibles sur le marché européen, certaines unités roulent effectivement sur les routes algériennes alors que d'autres sont vendues au niveau des salles d'exposition privées, ainsi, elles peuvent être concernées par ce problème, donc, la question qui se pose est: comment identifier ce problème ?

En effet, deux problèmes peuvent être identifiés par les propriétaires:

- Le premier est un bruit de claquement au niveau de la courroie de distribution en raison du jeu de la chaîne d’entraînement des arbres à cames.
- Le second se traduit par un non-démarrage du moteur lié à la rupture de ladite chaîne, qui entraîne une détérioration plus ou moins importante du 1.5 BlueHDi.

Concernant la prise en charge, L'argus précise que cette défaillance technique est théoriquement prise en charge à 100 % pour les véhicules de moins de 5 ans ou de moins de 150 000 km au premier terme échu. Néanmoins, le concessionnaire affinera à l’aide d’un outil de simulation la prise en charge effective, qui évoluera en fonction de l’âge et du kilométrage, mais aussi du suivi de l’entretien et de la fidélité au réseau. Autant dire qu’une vidange ou une révision effectuée hors délai, l’utilisation d’une huile non préconisée sont des motifs de refus de prise en charge par les constructeurs, même si les documents internes prouvent qu'il s'agit d'un défaut de conception.

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques

Articles similaires

Commentaires facebook