Actualité Auto

Marché automobile européen: l’électrique progresse au second trimestre 2022

Sur un marché paralysé par la pénurie de composants électroniques, l'invasion russe en Ukraine et l'inflation, les ventes d'automobiles ont globalement chuté dans l'Union Européenne au deuxième trimestre 2022 comparé à la même période de 2021. En effet, les ventes de voitures neuves à motorisation thermiques se sont effondrées alors que la catégorie des 100% électriques est la seule à progresser, même si leur progression est ralentie.

Selon l'association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), les ventes de véhicules électriques à batterie ont continué de progresser en Europe, représentant dorénavant 9,9 % du total des immatriculations de voitures particulières au second trimestre de l'année 2022, confirmant la progression des véhicules 100 % électriques, au détriment des hybrides rechargeables, et ce dans un marché qui a reculé globalement de 14% dans l'UE au premier semestre 2022 comparé à la même période de 2021.

En effet, la catégorie des voitures 100 % électriques est la seule dont les ventes ont progressé (+11 %) sur le trimestre. Pas moins de 243.000 voitures ont ainsi été écoulées. Sa conquête du marché est toutefois ralentie par les problèmes d'approvisionnement.

Cette croissance limitée peut aussi s'expliquer par les difficultés d'approvisionnement d'un des leaders du marché européen, Volkswagen, liées à la production de certaines pièces en Ukraine, ralentie par la guerre. Les ventes d'électriques du groupe allemand ont reculé de 16,5% au deuxième trimestre en Europe, alors qu'elles progressaient de 33,6% au premier trimestre.

D'autre part, les voitures hybrides, poussées par les bonus et mises en avant par les constructeurs ont vu leurs ventes ne reculer que légèrement de -2,2 %. Cette catégorie de véhicules est affectée par les tensions sur l'approvisionnement pour certains composants ainsi que par la hausse générale des prix. Toutefois, la part de marché des hybrides a continué sa progression : elles représentent désormais 22,6 % des ventes.

De leur côté, les voitures hybrides rechargeables sont restées sur une tendance à la baisse amorcée fin 2021 (-12,5 %). Ces véhicules représentent désormais 8,7 % des ventes, avec 206.000 voitures vendues lors des trois derniers mois.

Les ventes de voitures diesel et essence ont été particulièrement touchées par la paralysie du marché européen au deuxième trimestre. Les ventes de voitures à essence ont reculé de 22,2% sur un an, à 909.000 véhicules, et représentaient 38,5% du marché du neuf au deuxième trimestre dans l'Union européenne. Alors que les modèles diesel ont reculé sur tous les marchés, avec 409.000 véhicules vendus dans l'UE, soit un recul de -27,7%, et ne représentaient plus que 17,3% des ventes, contre encore 20,2% sur la même période en 2021.

Le marché des électriques reste encore loin des objectifs européens. Les États membres de l'UE ont approuvé fin juin le projet de la Commission d'interdire de facto les ventes de moteurs thermiques au profit de véhicules 100% électriques à partir de 2035, pour réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves, avec quelques exceptions.

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques

Articles similaires

Commentaires facebook